J’ai tout essayé pour m’inscrire au Référendum

Prénoms, Code Postal, Ordinateur, Mobile, impossible de m’inscrire in ligne…

Pas de soucis, on va s’inscrire en mairie !

ETAPE 1 : j’en parle au gouvernement

Le saviez-vous ? Le gouvernement a payé plus de 360.000€ pour la mise en place de ce site…
Il doit fonctionner. 

ETAPE 2 : JE m’inscris a la mairie

Comment faire?

 

Vous avez tout essayé en ligne et il est toujours impossible pour vous de soutenir ce Référendum d’Initiative Partagée ? Ne vous inquiétez pas, il vous reste encore la possibilité de vous inscrire en personne !

S’inscrire au Référendum Physiquement

Toutes les informations nécessaires afin de déposer votre soutien en physique :

Où s’inscrire pour le Référendum d’Initiative Partagée ?

Vous avez la capacité de déposer votre soutien à cette proposition de loi référendaire à :

  • La mairie de « la commune la plus peuplée du canton ». Pour les collectivités n’ayant pas de cantons « il est pris pour référence la liste des circonscriptions administrative équivalentes ».
  • Le consulat ou l’ambassade auquel vous êtes rattaché.

Cliquez ici pour consulter la carte interactive du gouvernement qui permet d’identifier où on peut déposer son soutien. 

Comment participer

Deux modalités de soutiens devraient être à votre disposition :

  • Une borne d’accès à internet librement mise à disposition. Les modalités de recueil des soutiens sur ces bornes sont identiques à celles d’un électeur déposant un soutien depuis son ordinateur personnel. (surement inutile dans votre cas….)
  • L’enregistrement d’un formulaire papier que vous devez remplir. Ce formulaire sera alors repris par un.e agent.e de la commune ou de votre consulat afin de faire valoir votre soutient.
    Nous vous conseillons de télécharger et d’amener votre propre formulaire.

Pour les français à l’étranger

Si vous êtes inscrits sur la liste électorale consulaire vous pouvez déposer le document à votre lieu de vote habituel.
L’agent d’accueil doit :

  • Vérifier votre pièce d’identité
  • Vous regarder signer sur place le formulaire
  • Tamponner votre demande
  • Vous restituer la partie détachable (récépissé daté et tamponné)

De quoi se munir pour l’inscription au RIP

Officiellement vous n’avez besoin que d’une pièce d’identité pour soutenir le référendum. Les pièces d’identité acceptées sont :

  • Carte d’identité de parlementaire avec photographie, délivrée par le président d’une assemblée parlementaire ;
  • Carte d’identité d’élu local avec photographie, délivrée par le représentant de l’Etat ;
  • Carte vitale avec photographie ;
  • Carte du combattant avec photographie, délivrée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre ;
  • Carte d’invalidité ou carte de mobilité inclusion avec photographie ;
  • Carte d’identité de fonctionnaire de l’Etat avec photographie ;
  • Carte d’identité ou carte de circulation avec photographie, délivrée par les autorités militaires ;
  • Permis de conduire sécurisé conforme au format « Union européenne » ;
  • Permis de chasser avec photographie, délivré par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage ;
  • Récépissé valant justification de l’identité, délivré en échange des pièces d’identité en cas de contrôle judiciaire, en en application de l’article L. 224-1 du code de la sécurité intérieure.

Les seuls pièces d’identité périmées acceptées sont les passeports et les cartes d’identité, si cela fait moins de 5 ans.

ATTENTION !

Ne repartez pas les mains dans les poches, après l’enregistrement de votre soutien il y a 2 cas de figures :

  • L’agent.e doit vous remettre le récépissé prouvant que vous avez soutenu le référendum.  Vous devez conserver ce récépissé, preuve du dépôt de votre soutien
  • Il est possible que l’agent.e n’enregistre pas directement votre soutien, dans ce cas
    • l’agent dispose de deux jours pour enregistrer électroniquement votre soutien sur le site internet dédié.
    • Une fois cet enregistrement réalisé, le ministère de l’intérieur dispose d’un délai de cinq jours pour valider ou rejeter votre soutien au regard des conditions législatives et réglementaires.
Vous devez recevoir une notification vous informant que votre soutien a été pris en compte ou non dans les 7 à 10 jours.

Vous n’y arrivez toujours pas?

N’hésitez pas à nous contacter et nous ferons tout notre possible pour vous aider

Rendez-vous sur Twitter


Place publique se mobilise lors des #JEP2019 : #ADP fait partie de notre patrimoine national, c’est un bien commun à maintenir dans le giron public. Dans les files d’attente devant les monuments et sites ouverts ce week-end, nous ferons signer #RéférendumADP ! #ADPNotrePatrimoine https://t.co/GlFP3GMAeL ReferendumADP photo

#RÉFÉRENDUMADP : LES MÉDIAS AU SERVICE DU POUVOIR

"Les médias dominants ont organisé un véritable black-out sur la pétition contre la privatisation d' #ADP."

Chiffres à l'appui, Le Média dénonce le sabotage en cours du RIP par la presse des milliardaires et le "service public". https://t.co/xNdKK6jQAj

C'est avec grand plaisir que je serai demain à la @FetedelHumanite et que j'interviendrai au débat sur la privatisation d'ADP et le #referendumADP !

C'est ce samedi 14 septembre à 16h30 à l'Agora, j'espère vous y voir nombreux et nombreuses ! 👀

#fêtedelhuma https://t.co/9BzjqGykuS
ReferendumADP photo

Hier soir nous tenions une nouvelle réunion du #Comite95 pour le #ReferendumADP avec au programme un tract commun pour des actions communes auprès des Valdoisiens et une réunion publique unitaire !
On ne lâche rien ! @95ComiteADP https://t.co/p5X5lJcttx
ReferendumADP photo

Hier soir en @FedePS95 pour un « Apéro - Réunion » avec les Secrétaires de section et Secrétaires fédéraux pour travailler sur les deux campagnes fédérales que nous lançons : #ReferendumADP et #PlanUrgencePourLaSanté, ainsi que sur les élections municipales et intercommunales. https://t.co/RbkNq7Nlya ReferendumADP photo

Madame @SibethNdiaye, pour contrer les remarques sur l'absence de communication sur le RIP (procédure constitutionnelle), dit qu'aucun plan de pub n'a été financé pour le Grand Débat.

Problème : il y a eu un budget communication d'environ 1,5 million pour ce #GrandDébat ! https://t.co/xepVsrP4nY